Catégories
Question Réponse

Voici ce qui arrive lorsque vous mangez 3 pêches par jour

Trois pêches par jour peuvent tuer les cellules cancéreuses très rapidement. C’est ce qu’a confirmé Giuliana Noratto, chercheuse de l’Université de Washington.Le professeur Giuliana Noratto, en coopération avec les scientifiques du Texas A & M, a découvert que les cellules cancéreuses pouvaient être détruites par des polyphénols, une substance qui peut être trouvée dans la pêche.

 

Le cancer du sein est le type le plus commun de cancer chez les femmes. Norato et son équipe offrent un complément pratique et simple aux mesures préventives contre le cancer. Des extraits de polyphénol équivalant à 3 pêches, représentent la dose adéquate pour les femmes pesant 55 kg.

Les pêches comme traitement alimentaire

Afin de tester les effets de la pêche sur les cellules cancéreuses, les chercheurs ont d’abord injecté des cellules du cancer du sein chez une souris, suivie d’une dose d’extrait de pêche. Grâce à une dose élevée de polyphénols provenant des pêches, les chercheurs ont pu constater une faible croissance de la tumeur chez les souris.

Les chercheurs n’étaient pas surpris de découvrir que cette substance possédait un effet antioxydant protecteur contre les cellules du cancer du sein. Norato et son équipe étaient plutôt surpris de constater l’action de cette substance sur les cellules cancéreuses. Le polyphenol ralentit le processus de métastase (propagation des cellules cancéreuses dans le corps). Noratto déclare: « Nous ne pensions même pas pouvoir guérir les métastases ».

Après 12 heures de tests, les chercheurs ont remarqué que les souris nourries au polyphénol développaient moins de vaisseaux sanguins responsables de la propagation des cellules cancéreuses. Alors que beaucoup de médecins ne croient qu’en la médecine forte, Noratto et son équipe font des recherches pour l’avenir, afin de prouver le pouvoir de la thérapie alimentaire contre le cancer.

Les composés de la pêche ont un effet préventif contre les cellules du cancer du sein sans affecter les cellules saines.

Les pêches contiennent un taux élevé de polyphénol; un composé chlorogénique et néoclorogénique. Même si ces composés se trouvent dans d’autres fruits, les pêches sont les seules à contenir un taux si élevé.

Noratto affirme que ces deux polyphénols sont responsables de la destruction des cellules du cancer du sein. Au contraire des fortes doses de la chimiothérapie (qui tuent les cellules saines dans la foulée), les composants de la pêche n’ont pas d’effets secondaires.

Les chercheurs ont également découvert que le polyphénol pouvait également prévenir contre le développement d’autres formes de cancer, ce qui certifie le pouvoir de la thérapie alimentaire contre le cancer.

 Il ne faut jamais sous-estimer la puissance de la nature.

source