Des lentilles de contact télescopiques qui peuvent zoomer 3X

Au cours de la dernière année, on a relevé certains développements très intéressants dans le monde des lentilles de contact. Les scientifiques ont fait l'exploit de créer une paire de lentilles «intelligentes» pour les diabétiques, capables de mesurer les niveaux de glucose , même que chez Google, on est en train d'inventer un lot de ces lentilles avec appareil photo intégré. En ce moment, les chercheurs en Suisse travaillent sur des lentilles de contact capables de faire des zooms avant et arrière avec un clin d'œil.

 

Ces nouveautés dans le domaine de l'assistance visuelle ont été dévoilées vendredi dernier par Eric Tremblay de l'Institut fédéral suisse de la technologie devant l'Association américaine pour l'avancement de la science lors de leur réunion annuelle en Californie. Cette technologie innovante pour l'amélioration de la vision, la première dans son genre, comprend un ensemble de lentilles télescopiques et de verres intelligents qui peuvent distinguer entre les clignements et les clins d'œil de sorte que l'utilisateur puisse aller facilement de la vision agrandie à la vision normale.

Les aides visuelles, qui sont encore au stade de prototype, pourraient être utiles pour ceux qui ont une déficience visuelle, c'est à dire quelque 285 millions de personnes dans le monde entier. Plus précisément, elles pourraient un jour aider les personnes ayant une dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), qui est la principale cause de déficience visuelle chez les adultes de plus de 50. La DMLA fait progressivement perdre la vision centrale en raison de lésions et de la mort cellulaire de la rétine. Il existe des verres pouvant aider les personnes atteintes de DMLA, appelés télescopes bioptiques, mais ces derniers sont encombrants et peuvent interférer avec l'interaction sociale. Ce nouveau système est de ce fait conçu pour être beaucoup plus discret.

Les télescopes intégrés dans les lentilles ont tout d'abord été développés  grâce au financement de la DARPA comme des caméras ultraplates pour des drones aériens, mais ils ont ensuite été convertis en un système de vision d'amélioration qui a été annoncé en 2013. Depuis lors, les scientifiques se penchent sur ce système pour faire des verres complémentaires de meilleure qualité et des lentilles plus appropriées et à durabilité prolongée.

Les lentilles sont rigides et plus grande que l'objectif standard de la tourbière, couvrant la sclérotique, ou le blanc des yeux. Dans les verres de 1,5 mm d’épaisseur, il y a un anneau de minuscules miroirs en aluminium qui font rebondir la lumière autour des objets en vue, ce qui augmente leur taille et améliore la vue 2,8 fois. Pour basculer de la vue zoomée à la vue normale, l'utilisateur n'a qu'à fermer l'œil droit ce qui interrompt la réflexion de la lumière par son contact avec les verres, selon « Science ». Lorsque ce signal est bloqué, un filtre polarisé pénètre à travers les verres et guide la lumière vers la partie télescopique, explique le New Scientist. Pour revenir à une vision normale, il suffit de faire cligner l'œil gauche.

Les anciens modèles ne pouvaient être portés que pendant de courtes périodes parce que la quantité d'air à atteindre la surface de l'œil était limitée, ce qui limitait ainsi leur efficacité. Depuis lors, les scientifiques ont réussi à allonger la durée d'utilisation des lentilles, grâce à l'ajout de canaux minuscules qui augmentent le flux d'air autour de l'œil.

Bien que l'équipe derrière ce système ait fait de nombreuses améliorations majeures depuis les premières versions, il n'a pas encore été testé sur les humains et son temps d'utilisation est encore restreint. Il ne sera malheureusement pas sur le marché de si tôt.

Source référence :

flscience., New Scientist and EPFL