une femme décède suite à une infection provoquée par des huîtres

_

L’histoire commence il y’a près d’un mois, alors que Jeanette passait des vacances chez des amis à Westwego, en Louisiane. Un jour, après une partie de pêche, ils ont décidé d’acheter des huîtres crues et en ont mangé deux douzaines.

36 heures après, Jeanette a commencé à se sentir mal, à avoir une détresse respiratoire extrême et à développer des plaques rouges sur ses jambes.

Ses amis ont d’abord pensé à une réaction allergique, mais 48 heures après l’ingestion des huîtres, l’état de Jeanette s’est détérioré encore plus.

«Les huîtres consommées par Jeanette LeBlanc contenaient un vibrion, une bactérie vivant dans l'eau qui peut entrainer des lésions cutanées et de septicémies» a déclaré le médecin légiste.

Malheureusement, 21 jours après avoir consommé les huîtres, Jeanette Leblanc décède d’une infection.

Le centre de contrôle et de prévention des maladies américain (CDC) rappelle qu’une infection par vibrion peut résulter suite à la consommation de fruits de mer crus ou sous-cuits et même en exposant des plaies ouvertes à de l'eau salée ou saumâtre.

Le CDC rappelle donc qu’il est impératif de bien cuire les produits de la mer avant leur consommation, de porter un pansement étanche sur les éventuelles plaies avant de manipuler des mollusques et fruits de mer et de bien se laver les mains après.