Savez-vous lâcher prise ?

Le lâcher-prise est une technique très simple car elle consiste à se ficher la paix à soi-même ; mais difficile car nous sommes freinés par nos vieux réflexes, nos habitudes, nos préjugés, notre programmation mentale, nos angoisses, notre colère…

C'est un chemin de vie et une aptitude à développer afin de pouvoir jouir de chaque instant. Le lâcher-prise sur le plan concret :

-C'est d'admettre que l'on ne peut pas agir à la place de quelqu'un d'autre ; sans vouloir dire tomber dans l'indifférence.

-C'est d'admettre qu'on ne peut pas contrôler autrui ; sans vouloir dire couper les liens.

-C'est tirer des conséquences inhérentes à un événement sans vouloir dire tomber dans la passivité.

-C'est de reconnaitre son impuissance. Faire de son mieux et d'avouer que le résultat final n'est pas entre ses mains.

-C'est donner de soi sans avoir à blâmer l'autre pour son manque de reconnaissance.

-C'est être concerné par les autres sans vouloir en prendre soin.

-C'est encourager et non assister l'autre.

-C'est de ne pas juger mais d'accorder à l'autre d'être un être humain libre et imparfait.

-C'est de ne pas materner les autres mais de les aider à affronter la réalité.

-C'est accepter et non rejeter les nouvelles situations même les plus négatives.

-C'est de ne pas adapter les choses à ses propres désirs mais de prendre chaque jour comme il vient et l'accepter.

-C'est de ne pas regretter le passé mais vivre et grandir pour l'avenir.

-C'est de craindre moins et aimer d'avantage.

-C'est de cesser d'attendre quelque chose de quelqu'un ou de la vie ; sans tomber dans la lâcheté ou la passivité.

-C'est de cesser de vouloir retenir quelqu'un ou une position ; sans tomber dans la lâcheté ou la faiblesse.

-C'est d'accepter les nouvelles visions, positions, différences ...

-C'est de ne pas attendre un résultat final ; mais sans renoncer à ses objectifs car le lâcher-prise reste compatible avec l'action mais implique une action différée.

-C'est de mettre de côté sa colère ; car pardonner c'est se libérer et retirer à l'autre le pouvoir sur nous.

-C'est de s'aimer corps et âme.

Alors, la façon de s'y prendre est claire comme vous voyez. Si vous n'avez jamais rien eu avec un contrôle strict ; essayez cette autre façon de voir les choses et vous y parviendrez !

Parce que si nous nous répétons : « jamais je n'arriverai à lâcher prise!», «ce qu'il m'a fait est terrible»; «ce qui m'arrive me met ko», «après sa mort plus rien n'a d'intérêt», «jamais je ne lui pardonnerai» ou «je ne serai jamais heureux que si …» …

Alors nous sommes pris dans l'impossibilité d'agir.

Au contraire, si nous disons:«j'avance sur le chemin du pardon et lorsque je pense à mon ex mari, je me sens tranquille» , nous mettons en route le processus que nous désirons , car nos pensées et nos paroles vont dans la direction que nous désirons prendre.».

Il faut donc changer les messages chargés de négativité en d'autres positifs mais aussi de s'autoriser de vivre vraiment ; à prendre le risque de s'exprimer, d'agir, de réussir, d'avoir du plaisir.

Puis, petit à petit, les anciennes croyances et attentes sont modifiées, de nouvelles expériences permettent d'abandonner les chaines mentales qui nous retenaient prisonniers. Le lâcher-prise est avant tout une question de regard sur les choses, c'est une question d'interprétation.

Notre seule responsabilité est de vivre sereinement et pleinement en harmonie avec les autres et en paix avec soi.

Rappelez-vous toujours d'évacuer votre bavardage intérieur ! Les pensées ne sont que des illusions ; votre seule réalité est là où vous êtes et ce que vous êtes en train de faire ! C'est un entrainement au quotidien qui en vaut la peine !

Auteur : Sonia Ben Jaballah